L'association‎ > ‎Actualités‎ > ‎

Certification des semences...un pas de plus vers le monopôle des multinationales

publié le 1 déc. 2011 à 13:35 par Bureau VP
Extrait de l'article
Dans une interview accordée à Libération, Pierre Rabhi a affirmé que «c’est une stratégie de confiscation de l’autonomie des paysans pour pouvoir ouvrir des marchés. S’il n’y a plus que des multinationales qui ont le droit de vendre des semences, alors que nous avons un patrimoine semencier de 10 à 12.000 ans, transmissible de génération en génération, on engage l’humanité dans un processus de prise en otage et de hold-up légalisé».
Comments